L’enseignement supérieur au Burundi : Défis & Perspectives

L’enseignement supérieur au Burundi : Défis & Perspectives

Si le système d’enseignement au Burundi a atteint des performances non négligeables aux différents niveaux d’enseignement du point de vue quantitatif, sa qualité connaît par contre une régression... Les programmes dispensés sont anciens et même obsolètes. Ils ne sont pas liés au monde du travail et aux besoins de la société. L’enrôlement féminin y est faible.

Pourtant, le Burundi est engagé quant à son enseignement supérieur dans divers programmes : (i) la mise en œuvre de la réforme LMD ; (ii) la création d’un espace commun de l’enseignement supérieur de l’East African Community et enfin, (iii) la compétitivité de l’enseignement supérieur burundais dans la société de l’économie du savoir.

La principale question posée à ce niveau est de savoir si la création « fulgurante » de ces établissements et si ces programmes débouchent sur des critères de qualité, de pertinence économique et d’équité au niveau des enseignements et de la formation.

Qui est Françoise Tuyisenge ? 

Inscrite à l'école doctorale de l'Université du Burundi, Madame Françoise TUYISENGE, y est également assistante/chercheuse. Elle a fait son DES en Gestion du Développement à l’Université de Liège en 2008. 

Comme son institution d’origine a signé un partenariat dans le cadre de la coopération avec l’ARES-CCD visant entre autres le financement de certains doctorants, elle a bénéficié d’une bourse mixte et elle sera inscrite en co-tutelle. Elle réalise sa première mobilité dans la Faculté de sciences sociales  dans le centre Pôle-Sud.

Sa Thèse de doctorat relative à la transformation des systèmes d’enseignement supérieur en Afrique a comme titre "Accès, qualité, pertinence et équité dans l’enseignement supérieur au Burundi : Défis et perspectives. Cas de 3 Universités burundaises".

L’étude s’appuiera sur la collecte et l’exploitation documentaire couplées avec des enquêtes de terrain et des interviews visant à produire des  données qualitatives. Françoise Tuyisenge réalisera des séjours annuels de 3 mois à la FASS en 2018/19/20. Les promoteurs sont les Professeurs Juma Shabani (UB) et Marc Poncelet, ULiège).

Photo TUYISENGE

Version imprimable Page mise à jour le 11/09/2018