Sécurité alimentaire à Kinshasa: Pratiques et constructions sociales des ménages

  • Comment les ménages kinois conçoivent et construisent-ils au quotidien leur sécurité alimentaire?

 

  • Quelles sont les innovations et les nouvelles habitudes alimentaires que les kinois développent en matière de sécurité alimentaire ?

 

  • Quel est l’impact de toutes ces pratiques sur les rapports sociaux au sein des ménages /Dans quelle mesure les pratiques et les stratégies développées par les kinois affectent-elles les positions sociales des uns et des autres au sein des ménages ?

 

Voici les trois questions de recherche principales soulevées par cette étude. Elle cherche ainsi à connaitre  les représentations sociales de la sécurité alimentaire par les ménages en partant de leurs propres définitions/concepts locaux. Outre les  représentations à propos de l’accès à l’alimentation, je cherche à comprendre leurs pratiques pour assurer cette SA et l’impact de ces pratiques (d’accès, de préparation et de consommation) sur les rapports sociaux  au sein des ménages.  Vingt-quatre ménages ont fait objet d’entretiens, d’observations et d’une enquête de suivi des dépenses de consommation. 

Cette recherche pourrait contribuer à questionner les différents programmes de sécurité alimentaire développés par le gouvernement congolais et ses partenaires en vue d’améliorer la sécurité alimentaire des ménages.

Qui est Régine Nambuwa Bila Lenge? 

Chef de travaux/chercheure à l’Université de Kinshasa, Faculté des Sciences Sociales, Administratives et Politiques/ Département de Sociologie. Elle est boursière de l’ARES et travaille en cotutelle  entre l’Université de Kinshasa et l’Université de Liège.

Sujet de recherche « Construction sociale de la sécurité alimentaire et dynamique de la solidarité dans les ménages Kinois. Essai d’analyse socio anthropologique ».

 

Version imprimable Page mise à jour le 17/09/2018