Deux chercheuses de l’ULiège sur la liste des femmes francophones “leaders en santé mondiale”



Oriane Bodson et Elisabeth Paul, deux chercheuses de la Faculté des Sciences sociales de l'ULiège (Service Economie politique et économie de la santé) figurent sur la liste des 200 femmes francophones “leaders en santé mondiale”.

L

es travaux d’Elisabeth Paul et Oriane Bodson ont retenu l’attention des chercheuses canadiennes à l’initiative de cette liste qui a pour objectif de rendre plus visibles les recherches menées par des femmes en matière de politiques internationales de santé.

Maître de conférences chercheur à l’ULiège et chargée de cours à l’Ecole de santé publique de l’ULB, Elisabeth Paul mène actuellement un projet de recherche ARC (Actions de Recherche Concertées) qui traite de la couverture santé universelle dans deux pays africains, le Bénin et le Sénégal. Coordonné par Fabienne Fecher (Faculté des Sciences sociales) et impliquant des académiques d’autres facultés, ce projet étudie la façon d’augmenter la couverture santé des populations africaines.

Oriane Bodson termine quant à elle une thèse de doctorat sur les approches de financement basé sur la performance des services de santé, au Bénin et au Sénégal.

A propos de Women in Global Health

Fondé en 2015, Women in Global Health a été créé avec les valeurs d'être un mouvement. Le WGH travaille avec d'autres organisations mondiales de santé pour encourager les parties prenantes des gouvernements, de la société civile, des fondations, des universités, des associations professionnelles et du secteur privé à réaliser - au sein de leur sphère d'influence - l'égalité des sexes dans le leadership en santé mondiale.

L’initiative WGH Francophone est menée par des femmes de la diaspora francophone afin de que puissent être reconnues les femmes francophones qui ont contribué à la santé mondiale, à travers leur leadership, leur expertise, leur recherche et leur vie dédiée à la santé mondiale.

En savoir +

Partagez cette news